Accueil Blog Rencontre avec Alain Moreu Retour

Rencontre avec Alain Moreu 1 avril 2017

Rencontre avec Alain Moreu - Nous avons rencontré l’une des personnalités de ce village, qui reste néanmoins discrète. Il s’agit du patriarche de la famille Moreu, Alain, qui compte parmi ses amis la célèbre Brigitte Bardot. Du haut de ses 77 ans, il participe aux activités de chacun: dentiste, propriétaire de plage et de restaurants, artiste, gérant de boutiques. Toute la famille s’est investie pour faire vivre ce village qu’elle aime tant et nous allons vous les présenter.


Jean-Claude et Alain Moreu avec Caroline Simon


Caroline Simon : Bonjour, comment êtes vous arrivé ici?

Alain Moreu : Mon épouse, Roseline, et moi sommes originaires de Marseille. Elle était la petite fille d’émigrés italiens (près de Naples) et qui sont devenus armateurs : la famille Lubrano di Scampamorte. A 25 ans, nous avons décidé de venir à Saint Tropez et ne sommes plus repartis…


Caroline Simon : On peut dire que vous êtes une famille tropézienne qui fait vivre le village.

Alain Moreu : Nous avons à cœur de faire vivre ce village à l’année en restant ouverts tous les jours. Etre disponible, travailler avec passion et dévouement sont nos maitres mots. Chaque membre de la famille a une activité distincte. Je suis chirurgien dentiste et n’imagine pas ne pas être disponible pour mes patients. Mon épouse, qui nous a quitté il y a quelques mois, était comme moi. Elle tenait les Galeries Tropéziennes, créées en 1903. C’est le premier concept store de France. Elle a réussi à en faire une boutique reconnue à l’international et prisée de tous.


Les Galeries Tropéziennes situées dans la Rue Gambetta proche de la Place des Lices


Caroline Simon : Il y a Sébastien, votre plus jeune fils …

Alain Moreu : C’est l’artiste de la famille. Il est dans l’art contemporain. Nous étions à l’initiative de l’Art à la Plage avec Enrico Navarra. Au fil du temps, Sébastien est devenu son principal collaborateur.


Source: Galerie Enrico Navarra, l'art à la plage, 2004


Caroline Simon : Il y a également Jean-Claude, votre fils ainé …

Alain Moreu : Il a la Plage des Jumeaux à Ramatuelle, la Maison des Jumeaux à Saint Tropez et le Chalet des Jumeaux à Megève. La plage des Jumeaux est ouverte le midi toute l’année. Nous ouvrons le soir exceptionnellement, ou durant le Festival de Ramatuelle. Le chef Jean-Yves Allaire y propose une cuisine méditerranéenne. Les mots d’ordre sont discrétion, élégance et intimité avec une ambiance familiale. Et on y croise régulièrement des personnalités politiques et des artistes qui recherchent cela.

Le restaurant de Saint Tropez, La Maison des Jumeaux, est ouvert tous les soirs, et le midi de mai à Novembre. Le chef y propose une cuisine provençale raffinée.


Restaurant Les Jumeaux à la plage de Pampelonne à Ramatuelle


Caroline Simon : Jean-Claude est très impliqué pour les plages  …

Alain Moreu : Oui il est président des plagistes de Pampelonne et vice président de la fédération française des plages. C’est le représentant des plagistes auprès de l’état et il s’occupe notamment en ce moment de la mise en place du schéma d’aménagement de la plage de Pampelonne.


Caroline Simon : Votre famille est liée depuis toujours à la mer. C’est une véritable passion?

Alain Moreu : Quand je suis arrivé à Saint Tropez, j’ai découvert les "Riva". Il y en avait plus de 100 modèles. Un jour, un ami m’en a prête un et depuis, j’en ai toujours eu. J’ai d’ailleurs crée une association : l’International Riva Runabout Club. Nous nous réunissons tous les ans à Sportmer à Saint Tropez, et allons, en bateau, déjeuner à la plage des Jumeaux. Mais ce bateau qui est un meuble de collection tend à disparaître et bientôt il n’en restera plus de 4 ou 5, faute d’en préserver le patrimoine.

Ma femme est tombée amoureuse d’un bateau en acier de 25m il y a dix ans. Il était abandonné à Sète. Nous l’avons refait et lui avons donné le nom d’OZI, qui était le surnom de ma femme. La mer est présente tous les jours pour notre famille et nous aimons nous réunir sur notre bateau.



Caroline Simon : Sur ces quelques mots, je vous remercie de m’avoir permis de vous connaître un peu plus et j’aurai certainement l’occasion de vous croiser à la plage à déjeuner un midi.

Alain Moreu : Très certainement… Alors à très bientôt. 

Caroline Simon